Les Cendriers de Saissac,

Autrefois les habitants du village utilisaient les cendres de leur foyer pour la lessive, on jetait très peu de choses . Ce n’est que  peu à peu que le besoin de ramasser cendres et objets de rebut s’est installé. On passe alors dans les mairies des contrats  d’enlèvement des ordures ménagères. Chaque année le moins disant se voit attribuer l’emploi et la rémunération municipale. Le  cendrier passe dans les rues une à deux fois par semaine, il vides les seaux à ordures ou ramasse avec sa pelle les petits tas  d’immondices laissés devant la porte. 

Acteurs du ramassage,

Accueil Personnages Edifices Métiers Cartes Postales Transports Contact
© Copyright Saissac Autrefois 2013  

A la Libération,

A la libération la mairie racheta une « Jeep » qui conduite par Bastié et aménagée  avec une caisse à l’arrière ramassait les ordures et les amenait près de Roc Alaric,  dans un petit terrain appartenant à Eloi Fabre. Un camion Unimog toujours en service fut acheté en 1962, pour assurer le  ramassage dans les rues étroites.  

Le Parcours,

Son chargement  achevé il les  apporte au dépôt  municipal au lieu dit  le « Vallon » (Près de l’actuel atelier  de Jean Paul Coux et de l’ancien  terrain de sport .

Célèbres Cendriers,

Le plus ancien connu  était le sieur Amigo qui  passa un moment  l’emploi à son gendre  Louis Ricalens dit «  Blondin » On vit aussi  quelque temps Constans qui effectuait  sa tournée  mais il était souvent  accompagné, car il avait l’habitude de  se graisser le gosier avec un bon litre  de rouge. Le « Barcot » occupa les fonctions un  moment, il faisait la tournée avec son  attelage de vaches. L’hiver il faisait le  chasse-neige toujours avec ses  vaches.
V 1.20
Un des premiers cendriers de Saissac Dessin de Pierre Bernat
Saissac Autrefois