Jacques de Lorges,

Aldonce de Bernuy veuve de Guy de Castelnau, comte de Clermont Lodève va se remarier avec Jacques de Lorges comte de  Montgomery. Jacques était le fils de Gabriel (qui tua le Roi lors d’un tournoi) Né le 25 VIII 1551 Jacques II de Montgomery  devient Comte de  Montgomery en 1574 à la mort de son père décapité en place de Grève. Epouse en premières noces Péronnelle de Champagne La Suze. Il combat pour le reine de Navarre et l’aide à recouvrer ses états. C’est un ami de Henri de Navarre. Ce puissant guerrier va devenir gouverneur de Castres, bastion protestant en 1585. Il va se marier cette année là avec Aldonce de Bernuy.
Accueil Personnages Edifices Métiers Cartes Postales Transports Contact
© Copyright Saissac Autrefois 2013  

Le Château de Venès.

Aldonce de Bernuy était dame de  Saissac et de Venès. Aldonce et  Jacques vont se marier dans le  château en 1585. Le château de Venès va jouer un  rôle important durant les guerres de religion. Plusieurs combats y furent livrés entre catholiques et protestants. Le 8 juillet 1562 Venès tomba aux mains des protestants venus  de Castres. Le président Bernuy frère d’Aldonce et le capitaine de Crépiac étant  absents la garnison résista mais beaucoup de soldats périrent les  armes à la  main.  Les survivants au nombre de 60 à 80  furent amenés à Castres exécutés et  leurs corps jetés dans un puits.
V 1.20

Période 1543   -   1611.

Les Guerres de Religion dans la Région.

1568 Raid du capitaine Artigues sur Saissac 1569 Les protestants mettent une garnison à saint Denis et s’emparent du lieu fort  de la grange de Ramondens.   1569 21 juin, monseigneur, monsieur le comte de Mongoumery, envoyé de la part de  messieurs les princes de Navarre et Condé, est arrivé en cette ville de Castres,  accompagné de beaucoup de noblesse. On luy a faict entrée fort honorablement, l’estant  allé trouver dehors la ville, bien loin, tant gens à cheval que à pied, et a ésté général de ce pays, tant de Languedoc que de la Guyenne.  27 juillet Montgomery s’empare du sieur de  Rouayroux, qui ravageait la ville de Mazamet (Rossignol Assemblée du diocèse de Castres  Toulouse, 1878 p 143) Montgomery emporte de Gaillac « force croix et calices et autres  reliques d’or et d’argent, plus de 2 charges » (Compayré E H o c p 517) Ce M le comte de  Mongoumery estant de part de là, vers ce pays de Navarrens avec nos compagnies, tant  cavalerie que infanterie, a faict de grandes et excellentes vaillantises : C’est que, tout ce  pays là les papistes le tenaient à leur dévotion, sauf quelques villes, mais il l’a tout gagné,  ce pays estoit sujet à la reine de Navarre, la compagnie de M de Terride desfaicte, lui  prisonnier de plein jour, donner l’escalade aux villes et autres vaillantises, comme ceux de  ce pays peuvent témoigner, mesme avoir pris la ville d'Orthès en plein jour par escalade y  ayant grandes forces dans la ville. 1573 Les protestants prennent Cuxac « Ca esté par une embuscade de jour. Ils l’ont prise par la porte «  Ils occupent aussi  Arfons. 1574 Raid de Deyme Thomas de Durfort, seigneur de Deyme, tend une embuscade à ceux de Saissac, il les attire hors de  l’enceinte et en tue 22. Domination des calvinistes, saint Cogat gouverneur de Saissac 1575 Saissac est repris par les catholiques, de Laviston qui reprend aussi Cuxac.  1580 Les religionnaires du Lauragais le 21 mars à 9 heures du matin se  présentent devant Saissac «  Ils l’ont prise par un mascle qu’ils ont mis à la porte de la ville et de la  poudre et estant dedans se sont mis à piller, puis sont partis en  emportant ce qu’ils ont pu » Ils ne peuvent s’emparer du château et abandonnent la place à midi ;  (Gaches) 1581 Décès de Gui de Castelnau. 1585 28 août Montgomery arrive dans Castres » estant gouverneur et général de la ville » Jacques de Lorges, comte de  Montgoumery (suivant sa signature) avait obtenu du Duc de Montmorency une commission de gouverneur de la ville de  Castres, contre laquelle la majorité du conseil protesta le 18 août. Arguant des privilèges et libertés du peuple, qui nomma trois  capitaines. Mais enfin à la majorité des voix Montgoumery est nommé gouverneur.  1586 17 mai  Montgomery  prend la ville du Mas près de Pamiers.  20 mai il arriva à Castres avec sa compagnie de cavalerie,  emmenant plusieurs hommes et compagnies d’infanterie pour secourir le pays menacé par le seigneur de Cornuchon, qui se  retire. 1587 Montgomery est gouverneur de Castres Il prend Arfons sur les brigands du Gorp. 1587 Juin  Entre Montgomery  et quelques habitants de la ville « Il y a grand estrif et different, voire que les uns et les autres  estoient près de choquer et donner les uns sur les autres. Le tout a été accourdé et paccifié, par la grâce et la miséricorde de  notre Dieu »  En octobre Montgomery part de Castres pour faire lever le siège de Brugairolles dans ce but il assiège La  Gardiolle qui capitule bientôt. Joyeuse abandonne le siège de Brugairolles pour aller vers Montgomery qui se replie habilement  vers Revel. Il fait passer 150 arquebusiers dans Brugairolles dont le siège avait été repris 1588 21 décembre Montgomery arrive à Castres et apporte la commission de Montmorency pour être gouverneur de cette ville. 1590 L’arrivée des compagnies de Montgomery venues de Saissac permet de soumettre Pezens le 23 février 1591 Montgomery et sa femme Aldonce, fort altière, avec leur train sont chassés par une émeute de Castres et se réfugient à  Venez, puis à Saissac. Montgomery fait sa résidence habituelle à Saissac ou il réside avec ses compagnies. Le 6 mai1591  6000 espagnols font la guerre pour la ligue contre le parti du Roi. Ils sont sous  les ordres de Joyeuse chef de la ligue en Languedoc . Ils se présentent devant le château de Saissac où était la Dame de Venez qui se rendit a  l’obéissance de Joyeuse Montgomery son époux avec ses compagnies résidait habituellement  a Saissac, mais devant l’importance des forces de la ligue il n’intervient pas. Peu après tous deux se rencontrent au Pas du Lampy et au lieu de se battre ils ont  une  longue conférence avec caresses et embrassements respectifs ce qui fit croire qu’il y avait  intelligence entre eux pour se rendre maîtres de quelques places . 29 mai1591  « Sur le soir, il y eut quelque émotion dans la ville de Castres. C’est que Pierre  Dupuy, notaire royal et syndic,, parlait avec Montgomery près de son logis, à la trésorerie de la ville et à la présence de Del Poujol, conduisant les troupes de Montmorency et M de  Monteson. M le comte lui bailla deux coups de bâton sur la teste, tellement qu’il y eut sang. Le susdit Dupuy se retira en son  logis, mais le peuple par la ville le sut, les uns disaient qu’il était blessé d’un coup d’espée au col ; tellement que le peuple se  mit en armes et étant allés au logis du comte, força les portes à coups de fustes. D’autres allés à la maison des hoirs de feu  Mignonac, joignant, ayant rompu le bougiet ou passant par les tuiles, sont entrés dans le logis de force, combien que ils avaient  mis quelques barriques ou forts devant la porte pour les empêcher d’entrer. Ils ont cherché dans tout le logis et ne l’ont point trouvé, car il s’était sauvé sur quelques tuiles et jardins joignants avec ceux qui étaient avec lui, ne se défendants nullement, combien qu’ils n’en voulussent qu’à lui seul. Ils furent aussi suivre plusieurs  maisons des environs là où ils pouvaient penser qu’il s’était sauvé, ayant rompu portes et vantalies des boutiques de ceux qui  ne voulant ouvrir à gré ; et toute la nuit, presque ils ont demeuré en armes. Les consuls et quelques bourgeois se sont  employés en diligence d’apporter des remèdes pour apaiser et éteindre le feu ; car, à 2 ou 3 heures après la minuict, ils l’ont  sauvé et mis hors de la vile devers Villegoudou, accompagné Poujol et Monteson. Il s’est retiré au château de Gais Lendemain  madame, fort altière,  avec son train s’en alla de la ville.. Elle se réfugie à Saissac dans son château. Montgomery, homme d’argent et d’un grand orgueil, avait des accès de colère difficilement supportables. La cause pour laquelle le peuple estoit tant animé et eschauffé estoit que le comte avait baillé un soufflet à madame veuve de sire Jean Pierre,  bourgeois, et menacé M Bissol fils de le daguer et à quelques autres aussi , ayant baillé un coup d’espée à la main au baron de  Monfà à la suite de Montmorency, au Languedoc bas, balafré et blessé de coups d’espée le capitaine Marchet près Sauvagie-  les-Castres, l’ayant trouvé en chemin, et, fraischement avoir blessé un consul de Saint Alby lequel s’est sauvé se jetant de haut  en bas. Il avait aussi fait pendre un autre consul de Saint Alby  qui luy parlait en toute douceur, l’ayant fait attaché, mis sur un  mulet et pendu à un arbre ; mais quelque gentilhomme de la troupe a coupé la corde avec un coup d’espée et a sauvé le  consul.  « Ledit comte s’était mis dans un coffre dans la maison de Bonafos notaire royal à Castres.   Montgomery réside alors à Saissac dans le château de sa femme. La compagnie de cavalerie de Montgomery recevait 1120  écus pour 76 personnes. En juillet 1591, Montgomery prend le vicomte de Montfa (qui s’était rendu) ou un  consul de Saint Alby. En novembre, il conduit les partis du Roy et de la religion et  prend Réalmont. Jacques et Aldonce vont avoir 3 filles L’aînée Marguerite Marie de Montgomery née  en 1606 va hériter du titre de son père et devient Dame de Lorges Elle vend le comté de Montgomery à son oncle « Gabriel le Grand » Epouse en 1603  Jacques de Durfort comte de Duras 1604 Par lettres enregistrées au parlement de Toulouse avril 1604 Henri IV érige la  baronnie de Saissac en Marquisat en faveur d’Aldonce de Bernuy, épouse de  Montgomery. Montgomery était un ami de Henri de Navarre, la mère d’Henri l’avait  fait venir pour commander ses troupes béarnaises. Montgomery occupe le poste de  maître de la garde-robe du roi. Aldonce laissa le château de Venès  à son fils Alexandre Mort de Montgomery le 28 juin 1609 à Bourbon Lancy. Il est inhumé dans la nef de  l’église de Lorges. A partir de 1611 Aldonce ne réside plus à Saissac mais à Clermont l’Hérault. Ce fut  donc la dernière occupante du château
Le batiment Aldonce
Saissac Autrefois