La Tour Grosse,

La tour dite « Grosse » abrite aujourd’hui le musée des vieux métiers. C’est une tour carrée, placée sur les hauteurs  dominant l’ancien village.  A côté d’elle se trouve la tour « Carrée » entre les deux tours se  trouvait la « Porte neuve »construite en 1551, bien après les autres  portes. Une courtine continue devait donc lors de la construction  relier les deux tours. Cette tour Grosse présente à sa base un appareil qui se voit sur une dizaine d’assises et s’interrompt rapidement, pour faire place à un  appareil de moins belle facture encore, tous les deux de médiocre  qualité. Cette tour voûtée en berceau légèrement brisé en ce qui  concerne le premier niveau a  du être construite au XIVe siècle par  la famille Thurey en même temps que les remparts.  En effet si l’on considère les parties supérieures de cette tour où  s’ouvre au deuxième étage l’ancienne porte d’accès avec un arc qui  a été surélevé et transformé et au dernier étage actuel une plate  forme en encorbellement pour les latrines ; il est difficile de dater cet édifice d’une période antérieure au XIVe siècle. D’autant plus que sur la façade Est, où se trouve l’arrachement, on découvre au sommet une fenêtre avec un arc brisé. Les restes des corbeaux soutenant les planchers aux niveaux supérieurs sont bien visibles, il y en avait quatre entre le  niveau voûté et la plate-forme du sommet. L’aménagement intérieur  actuel est une superposition de salles carrées, avec une très belle voûte en berceau légèrement brisé pour le premier niveau. Ce niveau était complètement isolé sans ouverture autre qu’une trappe  au premier étage. Il servait de magasin pour les vivres et les armes. Les  autres étages portaient des planchers en bois appuyés sur des  corbeaux, et reliés par des escaliers en bois. On peut voir dans l’actuel clocher de semblables planchers, des  escaliers, ainsi qu’une charpente en bois. Sur la façade orientale de la  tour, on note la présence de latrines dont le palier d’aisance est soutenu par un encorbellement tombant dans le fossé en dedans des remparts.  Sur les trois cotés de la tour on voit des échauguettes d’angle carré  supportées par des  encorbellements à machicoulis, profilés à quatre  ressauts

La Tour Grosse vers 1850,

Cette tour a environ 15 m de hauteur ; ses cotés mesurent  extérieurement 10 m et à l’intérieur 8 m L’arrachement très net que l’on  voit sur le mur sud-est est traditionnellement considéré comme la  jonction de la tour aux remparts. Cette tour date donc du XIVe siècle. Elle doit être considérée comme une espèce de donjon refuge pour la  population haute du village, qui pouvait s’y réfugier si l’ennemi avait  franchi les remparts. Les habitants de la partie basse du village pouvant  se  retirer dans le château. Cette tour appartenait à un particulier et est  acquise en 1920 pour 4000 francs. Le premier étage était loué en grange à un particulier, le dernier  locataire était le charron Galibert. 22 mai 1932.Aux vues des  constatations des inconvénients et graves dommages pour le matériel communal qui résultent de la non-couverture du haut  de la grosse tour qui sert de magasin pour le matériel (crieur public, pompe à incendie, échelles, etc.…) que les orages de  mars 1930 ont encore aggravé cette situation qui depuis ne fait qu’empirer ? La toiture intérieure et la voûte qui la supporte  sont constamment abîmées par les pierres que les intempéries ou les oiseaux de proie ne cessent de détacher du sommet  désagrégé ; il a décidé de faire procéder à des travaux de couverture  de cette tour (14 000 F)  Elle a été classée monument historique le 16 janvier 1933. Elle a été utilisée comme observatoire pour la défense passive en  1939 et pour surveiller les colonnes allemandes à la libération. 1973 Aménagement de la Tour ; création d’un escalier, toiture en  béton. 1975 Création du Musée des Vieux Métiers. Actuellement la tour  abrite le musée des vieux métiers et le syndicat d’initiatives de  Saissac. 
Accueil Personnages Edifices Métiers Cartes Postales Transports Contact
© Copyright Saissac Autrefois 2013  
V 1.20 Saissac Autrefois